Apprentissage et création de rythmes


Initiée en 2006 lors d'une opération Créativ'Eté, cette méthode donne des résultats étonnants en terme d'apprentissage du rythme auprès des enfants. (à partir de 6 ans)


 

„Comptines en rythmes“

Méthode d’apprentissage facile du langage des

rythmes


(de 6 ans à 96 ans.)

 



Origine de la méthode


         Au cours des nombreuses animations que nous avons vécues avec les enfants, nous avons expérimenté bien souvent que, de l’amusement à la maîtrise d’un savoir ou d’une technique donnée, il y a tout un monde. Ce qui paraît si facile à l’adulte et semble aller de soi est parfois bien difficile à transmettre, notamment en matière musicale. Sans prétendre avoir trouvé la méthode universelle d'apprentissage des rythmes, nous avons un jour, en échangeant entre animateurs autour de la difficulté qu’éprouvaient certains enfants à « entrer »  dans un processus parfois exigeant et répétitif d’étude de rythmes et de structures musicales, voulu élaborer une méthode simple et pratique. A cette occasion, un des participants s’adressa à un de nos collègue percussionniste, d’origine Burkinabé, en ces termes : " Si seulement nos enfants étaient comme les enfants africains, qui ont le rythme dans le sang, comme ce serait facile de travailler la musique! On a l’impression qu’on parle avec les enfants un langage inconnu et ennuyeux ! Ce n’est pas motivant…"



     Notre ami percussionniste, après un petit temps de réflexion nous dit alors : « Personne n’a le rythme dans le sang en Afrique, mais quand nous jouons, nous parlons. Les messages se transmettent avec les tambours, les mamans chantent des chants et les djembés ne font qu’imiter les paroles des chansons. Tous les enfants savent ce qu’un rythme veut dire. C’est comme parler, tout le monde en Afrique entend et comprend les rythmes, même les gens qui ne sont pas musiciens. C’est à dire que les rythmes ne viennent pas, comme chez vous, soutenir une mélodie, ils sont la mélodie. Tout ce qui est autour, c’est la technique : basses, accessoires, etc. »


 

     Pour nous, ces explications ont agit comme une révélation : depuis, en cherchant avec les enfants à traduire en rythmes leurs chansons préférées, nous avons compris à quel point ce que notre collègue africain nous avait affirmé est vrai : les enfants adorent cette manière d’apprendre la musique, font des progrès rapides et impressionnants, ils sont prêts à travailler toutes les difficultés techniques, ils veulent continuer bien au-delà du temps prévu, n’oublient jamais un rythme appris de la sorte, et personne ne reste en arrière.


 

     Avec ce fascicule, nous nous proposons de partager avec vous notre nouveau plaisir d’apprendre. Bienvenue donc, dans la méthode « Comptines en rythmes !! »


 

La créativité chez l’enfant :

 


« Ne copions pas la nature, disait le peintre, imitons la : créons le  monde à chaque instant. »


 

Pouvoir créer et non copier, imaginer des formes en 3D, des chansons, des images ne demandent qu’un peu de respect du processus intérieur propre à chacun. Tous, dès le plus jeune âge, abritons en nous un artiste total, qui interprète le monde et  qui ne demande qu’à s’exprimer en toute liberté. Partant de cette idée, personne ne pourra me  transformer en artiste, mais les rencontres que je ferai au cours de ma vie vont m’ouvrir ou me fermer les portes de l’expression et de la création.


 

2) Le sens de la vie :



La plupart du temps, les gestes que nous accomplissons au cours d’une journée nous semblent automatiques. Or, voir,  comprendre, juger et se réapproprier l’information sont des préalables à la plupart de ces gestes, qu’ils soient nécessaires au quotidien, à la vie professionnelle,  à l’engagement en  politique ou à  l’expression artistique .

<!--[if !vml]--><!--[endif]-->Sans comprendre, nous copions, nous n’apprenons pas et ne sommes que des semblant d’acteurs qui appliquons des préceptes sans en maîtriser les tenants et aboutissants. Sans comprendre, comment juger ? Sans juger, comment poser des actions qui aient un sens, une valeur ? Et sans pouvoir inscrire au cœur de notre existence aucune valeur, comment choisir le type de société dans laquelle nous voulons vivre ?



3) Les racines de la création musicale :

 


Ainsi, si l’animateur souhaite rendre autonome et libre la parole des enfants, il va devoir s’appuyer sur le langage enfantin, compris et accepté par lui, et l’aider à comprendre ce que contient ce langage, une fois qu’il est chanté, afin que l’enfant soit capable de le maîtriser et de le transformer.

 


<!--[if !vml]-->

Objectifs: développement chez l'enfant:


- du sens du rythme.

- de la psychomotricité fine.

- du sens de l'écoute et de la créativité.


Pour obtenir une description globale de la méthode :



ASBL Plomcot 2000

Tel : 081/22 97 35